Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Tout Moi

  • : Et pourtant...
  • Et pourtant...
  • : Tu es beau, intelligent, riche et sévèrement membré ? Comme moi ! Tu es donc ici chez toi, fidèle lecteur ! Tu es blonde à forte poitrine (ou même brune à petite poitrine), bienvenue aussi, fidèle lectrice !
  • Contact

Profil

  • whynot

On tape la discute sur msn ?

A Lire, À Relire

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 19:02

Salut à vous, fidèles lecteurs, et plus particulièrement à vous, fidèles lecteurs bédéphiles (à ne pas confondre avec « zoophile », c’est pas pareil… même si l’un n’empêche pas l’autre, n’est-ce pas FLB ?!?). Mon précédent papier ayant fait de nombreux émules et m’ayant valu, une fois de plus, la saturation de ma boite mail, me revoilà pour un rapide passage sur la blogosphère afin de répondre à une question récurrente dans tout ce courriel reçu. Voilà un petit extrait de deux ces mails :

 

 

Ce premier message est signé d’une certaine Adriana K. :  […] Je te trouve vraiment d’une intelligence et d’un humour fabuleux et, pour t’avoir vu dans le dernier « Journal du hard », d’une beauté à couper le souffle, même à moi qui ait pourtant une sacré capacité pulmonaire. […].

 

Mais comme c’est un peu hors-sujet et que ça touche à ma vie privé (on n’est pas dans le loft là, bande de voyeurs va !), passons directement au second extrait, signé B.C. cette fois et en provenance de Madrid :

 

 

[…] Pour le moment, je viens de repérer un truc que j'ai envie de découvrir : "Paracuellos", et comme un con, le nom de l'auteur m'échappe pour le moment...
Et là, pour illustrer ce que je te disais précédemment, je me dis que j'ai peut-être l'air d'un blaireau, et que si ça se trouve, c'est "la honte" de vouloir lire ça...tu vois ce que je veux dire ? […] (je ne vous mets pas l’intégralité du mail, mais en remercie une fois de plus son auteur)

 

 

Cher B, je vois tout à fait ! Moi-même, il y a de ça quelques semaines, lors d’un diner mondain chez un ambassadeur (dont les soirées sont toujours un succès, merci Ferrero), dont je tairais le nom (je peux juste dire que c’était à Tunis), j’ai également eu l’air d’un blaireau lorsque j’ai  abordé l’œuvre de Oui-oui, la complexité du personnage, sa recherche de la vérité dans le pays des jouets, son attirance équivoque avec Potiron, etc.

Expérience réitérée le week-end dernier lors de la traditionnelle partouze chez les Durand quand, au bord de l’extase sexuelle avec une demi-douzaine de jeunes mannequins callipyges suédois, tandis que mon camarade FLB s’amusait avec Sarko  (leur épagneul breton, auquel ils avaient d’ailleurs eu la délicatesse de couper les griffes cette fois, Flb a trouvé ça mieux m’a-t-il dit), j’ai ôté ma cagoule de cuir afin de débattre sur la profondeur de « Blast » (qui n’est pas une des mannequins susnommée, mais la dernière œuvre de Manu Larcenet), la personnalité tellement tourmentée mais aussi tellement(sur)humaine de Polza Mancini, le héros de cette bd « troublante » (j’ai un peu de mal à trouver le mot qui convient le mieux)…

 

 

Moralité : selon l’interlocuteur, on peut peut-être passer pour un blaireau, mais l’important c’est tout de même de se faire plaisir… Or, avec « Paracuellos », non seulement tu ne passeras pas pour un con, mais en plus tu te feras plaisir ! De plus, je te félicite d’avoir choisi cet auteur pour t’initier au 9ème art, très bon choix ! En même temps, étant à Madrid, tu n’avais guère d’autre choix que ce Madrilène d’origine. Être en Espagne et passer à côté de cette figure de la bd ibérique serait comme être en France sans lire Gotlib, être en Allemagne sans lire Ralf König, être en Belgique et ne pas boire une bonne bière ou, pire encore, être sur la blogosphère et ne pas lire mon blog, une hérésie !!!

 

 

Bref, si je vous dis « Carlos », vous pensez à quoi… ? Terrorisme, attentat, bombe, big bisous, papayou et autre tireli ponpon sur le Chihuahua… ? Tout faux ! Quoique, en parlant de Carlos, j’ai toujours en mémoire ce petit joyau de l’information radiophonique :

 

 

 

 

 

Merci France bleu Ile-de-France, mais en fait, c’est de ce Carlos là dont je souhaitais vous entretenir, Carlos Gimenez :

 

http://www.babelio.com/users/AVT_Carlos-Gimenez_7180.jpeg

 

L’auteur de Paracuelos (ou plutôt DES paracuellos car à ce jour (et à ma connaissance) il y a 3 volumes de parus). La série est également disponible en intégrale (brochée s’il vous plait) pour une somme assez modique vu le bouquin en question… récompensé l’année dernière à Angoulême par le Prix Fauve dans la catégorie « patrimoine ».

 

http://www.librairiepantoute.com/img/couvertures_300/paracuellos.jpg

 

Mais fi de la forme et intéressons-nous plutôt au fond (car « au fond, j’suis pas si con » comme disait l’autre, qui n’avait pas oublié de l’être… con…).

 

 

Paracuellos est une œuvre autobiographique qui se penche sur l’enfance de Gimenez, une enfance difficile passée au sein d'organismes religieux très stricts de la dictature franquiste. Mais, mieux que moi, Môssieur Gotlib saura présenter Gimenez :

 

 

« Né le 6 mars 1941, Carlos Gimenez est actuellement en Espagne, l’un des plu simportants auteur de BD (en espagnol : PM, pour Pequeno Miquada). Jusque là, rien de bien extra-ordinaire. En effet, c’est déjà arrivé à pas mal d’auteur de bd d’être importants, de naître dans un pays donné, et ce, à une date précise.

Mais, événement capital dans la vie de Carlos Gimenez, à l’âge de 6 ans, il est placé comme interne dans un Centre de l’Assistance Publique Espagnole. A partir de ce moment là et jusqu’à 14 ans, il est transbahuté d’un centre à un autre durant 8 années. Cela se passait sous le règne d’un vieux général dont le nom m’échappe, mais qui portait, si mes souvenirs sont exacts, un pompon à son chapeau. En ce temps là, le sabre et le goupillon, là-bas, s’aimaient d’amour tendre et pesaient lourd sur la tête des mômes qui vivaient dans ces centres. Aujourd’hui, le général en question est embaumé et Carlos Gimenez a entrepris de conter les merveilleux souvenirs de sa folle jeunesse, regroupé sous le titre générique de « Paracuellos », du nom de l’un de ces centres. De chaque événement qui l’a marqué, aussi infime soit-il, de chaque anecdote ou mésaventure, vécus en ces verts paradis, il a tiré deux pages bourrées de gags désopilants à se taper la tête contre le mur et à mouiller son froc de rire. [...]» (Préface tirée du premier tome de « Paracuellos »)

 

Merci Marcel ! J’ajouterais seulement qu’effectivement, c’est drôle, mais tout est relatif… Je ne suis pas vraiment certain que ça puisse faire rire tout le monde tant la « cruauté » (le terme est un peu excessif, mais je n’en ai pas d’autre sous la main pour le moment) dont ont parfois été victime Gimenez et ses camarades est pafois « border-line »… mais bon, moi en tout cas, j’aime !

 

 

Le trait de Gimenez est vraiment particulier : il est… espagnol ! Je n’ai pas fait d’école d’art (en même temps, je n’ai pas fait d’école du tout, comme ça on gagne du temps), je ne sais même pas si, à l’instar de la ligne claire franco-belge, il existe une ligne espagnole, mais c’est l’impression qui se dégage des dessins… ou tout du moins est-ce l’impression que j’ai !

 

 

Outre « Paracuellos », cher B.C., je ne saurais que trop te conseiller « Amor, amor !! » (1991), « Amour toujours » (1993) et la série « Aux risques de l’amour » (3 volumes parus entre 1994 & 1996), cinq (merveilleuses) bd parues aux (non moins merveilleuses) éditions Audie (« Fluide Glacial » pour les profanes) !

 

 

Pour le plaisir, deux petits extraits :

 

http://1.bp.blogspot.com/_iuhJf5GGxRQ/TCmaR0vmZHI/AAAAAAAABaI/3yTXYaZ0MPI/s1600/paracuellos-2.gif

(tiré de "Paracuellos t.1)

 

 

9782858151400p1.jpg

(tiré de "Amor, amor !!"

première planche d'une histoire (géniale) qui en compte 17,

volume possédant une post-face, pour le moins ditirambique, de Marcel Gotlib & Diament)

 

Je suis conscient que ces petits extraits sont loin de rendre grâce au génie de Gimenez, mais c'est tout ce que j'ai trouvé sur le net et comme j'ai laissé mon scanner à Maisons-City...

 

Voilà, j'espère avoir un peu éclairé ta lanterne B.C. et si tu as besoin d'autres renseignements et/ou conseils sur n'importe quelle bd, je serais ravi de t'aider... si j'en ai les compétences, sait-on jamais ! Et bien sûr, ça vaut pour vous tous, fidèles lecteurs chéris de mon coeur, grands fous va !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by whynot - dans Mes bd
commenter cet article

commentaires

Momo 29/08/2011 18:26



6 mois de silence ! Parce que pourquoi ?



Jean-Luc 11/06/2011 17:57



 


je tombe par hasard sur votre blog... je tiens à vous rassurer : "Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes."
[Jacques Rouxel] illustrateur de BD - les Shadoks...


Alors vous pouvez continuer



Balthazar 28/02/2011 13:35



Hey M'sieur ! Maintenant que j'ai ma première BD (quoique...je dois bien avoir un truc du style "Astérix chez les bretons" au fond d'un carton), je peux me la jouer un peu et rectifier une petite
chose...Il existe donc six albums de la série "Paracuellos". Bah du coup, c'est encore mieux quand y'en a plus ! Bonne journée !  


 


 



whynot 28/02/2011 17:35



Et dire que j'en suis arrêté au 3ème tome... c'est pas bon pour mon porte-monnaie cette affaire ! En même temps, quand on aime, on ne compte pas
!!!



Balthazar 24/02/2011 10:39



Mais non, BC, c'est moi !!!


Et une fois de plus, je te remercie pour tes précieux conseils ! Je file donc dès ce soir chercher mon premier album de Gimenez, et tant qu'à faire, je prendrai le plus beau que j'ai déjà
repéré : celui qui rassemble l'intégralité des "Paracuellos" !


En ce qui me concerne, je ne sais si une traduction française existe, mais j'men fous, j'suis bilingue ;-)


Merci Mr Why not !  


 


 



whynot 24/02/2011 11:50



Il existe une traduction en français, mais là où tu es, je doute que tu puisse te procurer un exemplaire !!!


 


De rien Balth', c'est toujours un plaisir de parler bd !



Champix 24/02/2011 08:48



Comme dirait l'hérétique que je suis, ça manque un peu de couleur...


 


C'est traduit en français ???



whynot 24/02/2011 11:49



Je ne sais pas si le dernier est en couleur, mais les premiers sont effectivement en noir & blanc, une tendance qui s'inverse peu à peu, dommage
(parfois)...


 


Bien sûr que c'est traduit en français, sinon je ne pense pas que je l'aurais lu avec autabnt d'intérêt !!!